L'Autorité religieuse suprême insiste sur le recours à la raison et à la conscience dans les revendications de la réforme

Sermons du Vendredi

2017-10-14

724 visites

Pendant le deuxième sermon de la prière du Vendredi au saint Sanctuaire husseinite, le 21 du mois de Moharram 1439 AH,  le 13/10/2017, le représentant de l'Autorité religieuse suprême, Sayed Ahmed Al-Safi, a insisté sur la nécessité du recours à la raison et à la conscience en revendiquant la réforme.

Al-Safi : Nous exigeons que la raison et la conscience soient présentes dans les revendications de la réforme et nous assistons à l'importance d'éviter les intérêts personnels au détriment de l'intérêt suprême qui garantit la sûreté et la sécurité du pays et du peuple.

L’homme doit revenir à sa raison et à sa conscience quand il se veut être un réformateur ne cherchant pas ses intérêts personnels. Nous devons entendre la voix du droit. Si l'homme n'entendait pas la voix du droit, le droit lui échapperait. Cet échappement  peut conduire à des conséquences terribles.

 

 

Nous rappelons ici que la raison est une bénédiction que nous devons profiter pour notre intérêt. Nous comprenons cela quand il s'agit d'un réformateur. Il y a beaucoup de versets coraniques qui mettent l'accent sur la nécessité de suivre les réformateurs avant qu'il ne soit trop tard. Par exemple, l'histoire du peuple de Noé : le  peuple  qui a invoqué de nombreux arguments pour rejeter les appels du prophète Noé (as) pour la réforme avant le déluge.

Récents

Le plus commun

Cela pourra vous plaire aussi