Sermon de la Prière du Vendredi par Seyed Ahmad Safi le 21 Rajab 1437 (29 avril 2016).

Sermons du Vendredi

2016-05-02

306 visites

  

Frères et sœurs, nous sommes toujours avec la lettre que l\'Imam \'Alî (as) avait écrite à Malik Al Achtar, gouverneur d\'Egypte sous son autorité.  

 Il ne me reste qu\'à vous rappeler votre devoir. Il n\'y a qu\'un  
 bon ou mauvais souvenir des peuples,  et si vous ne dépensez pas l\'argent en faveur de ceux qui le méritent, il sera emporté par les ravages qui seront cause de chagrin pour les populations; et si tu  veux connaitre les conséquences de la bienveillance, l\'abus et la perte de la conscience, il faut regarder l\'histoire du passé des bons ou des mauvais dirigeants; et trouveras-tu la gratitude  parmi les gens auxquels tu avais octroyé de bonnes choses? 

Et que ton choix tombe toujours sur la solution la plus médiane dans la vérité, la plus générale dans la justice, celle qui réussit le plus à recueillir le consentement des administrés. Car l’irritation du peuple rend inefficace le consentement de l’élite, alors que l’irritation de la seconde peut être compensée par le consentement du premier.

A l’égard du chef, personne n’est plus préoccupant que l’élite en période de stabilité, moins assistant en temps de difficultés, plus réticent à agir selon la justice, plus insistant en demande, moins reconnaissant des offres, moins disposé à comprendre en cas de refus, et moins tenace en cas de malheurs.
Je tiens à vous expliquer, que l\'Homme ne doit pas se préoccuper de l\'argent, sa principale préoccupation doit être la bonne action,  mais quand la personne répond à une responsabilité particulière,  comme la politique, il doit multiplier ses efforts de bienveillance et de bonnes actions, par conséquent, l\'Imam (as) s\'est adressé à Malick pour l\'alerter sur des choses importantes qui pouvaient mettre son mandat en péril. 
Donc, mes frères, ce texte est très important, il nous enseigne la façon dont un responsable politique doit  se comporter avec les gens. Car  le Prince des croyants (as) a dit : Il n\'y a qu\'un bon ou un mauvais souvenir des peuples,  et si vous ne dépensez pas l\'argent en faveur de ceux qui le méritent,  il sera emporté par les ravages  qui seront cause de chagrin pour les populations
Ceci est une réalité que nous vivons, car les gens racontent toujours leur histoires, certains disent que Dieu bénisse son âme, d\'autres disent le contraire à cause de son mauvais comportement envers eux . Et les faits resteront toujours gravés dans leur cerveau jusqu’à la mort.
 L\'imam dit :  Et si vous ne dépensez pas l\'argent en faveur de ceux qui le méritent,  il sera emporté par les ravages  qui seront  cause de chagrin pour les populations

Ici, il montre  la gravité du fait que l\'argent peut causer des chagrins à la population, qu\'il peut aussi  constituer une menace pour les personnes. 
 L\'argent ne représente jamais la valeur de l\'Homme , et si l\'Homme n\'améliore pas ses vertus  dans la voie d\'Allah, il sera considéré comme un animal qui vit sans respecter aucune valeur.
 L\'Imam (as) dit :  Et si tu  veux connaitre les conséquences de la bienveillance, l\'abus et la perte de la conscience, il faut regarder l\'histoire du passé des bons ou des mauvais dirigeants. 

 

 

Vérification par Sylvie Gérard-Fontane

Récents

Le plus commun

Cela pourra vous plaire aussi