Fatimah Az-Zahra (as). En souvenir de son martyre. Une vérité que nous avons méconnue.

Articles

2020-12-30

227 visites

Nous savons bien que lorsque Allah (Le Tout Puissant) a choisi le Prophète Muhammad (sawas), pour transmettre Son Message divin, Il lui  accorda tous les moyens afin de le soutenir dans l'accomplissement intégral de sa mission. Le Prophète, dont les responsabilités furent énormes, trouva en Ali (as), en Fatimah (as), deux personnes à la hauteur de la mission.
Fatimah (as) fut élévée dans la maison de la Révélation. Bien qu'âgée de 18 ans lors de son martyre, et même après le départ de son père, elle avait bien accompli la mission dont elle avait été chargée .
De plus ,dès que le Prophète commença à appeler les gens à l'Islam, son appel ne fut pas à l'abri des complots. L'Histoire rapporte que les ennemis de l'Islam s'efforcèrent à connaitre toutes les stratégies utilisées par le Prophète (sawas). 
Fatimah (as), en tant que fille du Prophète(sawas), se rendit compte qu'elle représentait la personnalité du Prophète (sawas), telle quelle, et que ceux qui contredirent le Message divin, ils ne cesseraient pas d'achever leur projet malveillant : éliminer toute l'existence de l'Islam représentée par cette noble famille .
La position la plus immortelle dans sa vie culmina lorsqu'elle défendit l'Imam Ali (as), non parce qu'il était son mari, mais en tant que le calif légitime désigné par Allah. Fatimah (as), lorsqu'elle prononça son discours, appelé '' fadakaya'', dénonça l'injustice. Elle voulut établir une règle importante que la Umma avait négligée : il ne faut pas soumettre Ahl ul Bayt,(as) à l'injustice, quels que soient les résultats attendus . 
Ella voulut établir la question de la succession légitime représentée par l'Imamat, outre la terre de Fadak dont elle hérita de son père (sawas).
La question de la terre de ''Fadak'' était et l'est encore une question décisive dans la vie de la Umma. Jusqu'à nos jours, il y a ceux dont les yeux sont fermés à la vérité, malgré toutes les récits authentiques  qui proclament cette vérité. Cette question-là, a conduit à un virage dans l'Histoire de la Umma ,entre ceux qui ont refusé et refusent de savoir la vérité, et ceux qui ont bien compris la nature du conflit. 
Le conflit entre le Prophète (sawas) ne fut jamais tribal ou politique. c'était celui de la vérité. Ceux qui ont usurpé la succession de Fatimah (as), surent bien qu'elle transmettait les ordres d'Allah. Elle ne demanda rien de plus que de faire rappeler aux musulmans que ce fait jetterait son futur impact dangereux sur les générations futures.
Parmi les questions les plus fondamentales sur lesquelles les musulmans doivent s'interroger : Pourquoi Fatimah (as) n'avait pas de tombe ? Pourquoi cette question ne suscite-t-elle pas une vive interrogation, au sein de la Umma Islamique ?. La Umma Islamique s'est préoccupée et se préoccupe encore de questions  peu importantes, lorsqu'elles sont mises dans la balance du dogme. Alors que nous sommes la nation que le Coran loue, mais nous voyons que l'ignorance, la pauvreté, les conflits, la décomposition morale nous enferment de tous côtés. Il faut que les musulmans comprennent bien que toutes les afflictions que nous vivons sont dues à une seule raison : la succession légitime du Prophète (sawas), sur laquelle les ennemis de l'Islam ont transgressé . 
La question du Martyre de Dame Fatimah (as) n'est pas créée historiquement pour avancer des arguments futiles afin de la manipuler, comme le font les Cheikhs de la fitna et de l'égarement. Cette question représente l'axe du dogme islamique, voire l'essence de l'Islam. 
 Les jours ''Fatimaya'' .

Chaque année, et dans les jours qui se situent entre le trizième jour du mois de Jumadi al-Awwal et le troisième jour du mois du Jumadi al-Thani, se tiennent des majliss pour consoler de ce deuil le Prophète (sawas) ainsi les Imams Infaillibles. Les récits authentiques rapportent qu'un savant chiite a fait des recherches pour savoir ; pourquoi il y a trois dates du Martyre de Fatimah al-Zahra (as). Après de longues recherches, il n'est pas arrivé à  percer le secret. Une nuit, Dame Fatima (as) vint à lui en songe et lui dit : « Pourquoi ne veux-tu pas que mes fidèles chiites commémorent trois dates différentes pour mon Martyre ?». Il se rendit compte que cette question dépasse l'idée sur laquelle il a construit sa recherche. 
Ces Majliss  constituent pour nous un héritage historique et moral, car leur but est de transmettre l'oppression que notre chère Dame a subie. Ces Majliss qui se tiennent en langues différentes restent la voix de la Vérité, à qui veut la connaître .

Récents

Le plus commun

الزيارة الافتراضية

Cela pourra vous plaire aussi