La Référence religieuse suprême: la société irakienne est authentique et civilisée ayant des esprits brillants ; tout le monde devrait faire face à la politique de l'ignorance

Sermons du Vendredi

2018-08-22

149 visites

Le représentant de la Référence religieuse suprême a abordé, dans le sermon de Vendredi, le concept de la culture dans son sens général, estimant que l'apprentissage par le minimum représente une source importante de l'immunité  et de la clarification de vision. Et si un homme jouit du minimum de culture, celle-ci constitue une barrière entre lui et la tromperie et l’égarement.

Sayyed  Ahmed Al-Safi a déclaré, dans le deuxième sermon de la prière du Vendredi dans le saint Sanctuaire de l’imam Hussein (as), vendredi le 17/08/2018, que la dévastation envahit généralement toute société à cause de l’ignorance, indiquant que l'ignorance est une condition très odieuse dans toute société. Si le père de famille ignore comment diriger sa famille, cette ignorance n’aide pas la famille à atteindre le bord de la sécurité. C’est le cas aussi de l'usine et du laboratoire : plus la zone est grande, plus les effets sont importants.

Il a ajouté que l'homme reçoit naturellement les informations, se cultive, progresse,  et apprend  grâce à l'existence de sources fiables, soulignant que ces sources fiables sont claires et présentes en tout temps et en tout lieu, mais il faut davantage des efforts pour une personne qui veut apprendre et éduquer.

Il a souligné que la limite supérieure de l'apprentissage est importante et demandée, mais si une personne essaie de se renforcer au minimum, elle sera en mesure de faire face à l'effondrement. Il a souligné que l'ignorance est toujours encouragée par ceux qui ne veulent pas le bien pour les autres.

Sayyed Al-Safi a souligné que la médecine est une question très importante et on peut voir qu’un médecin se fatigue avec le patient pour lui donner une culture médicale, car, si le patient est éduqué par  la culture médicale il sera certes moins examiné par le médecin et le résultat sera une personne rarement malade. Mais, il y a par contre un médecin qui se plaint si le patient est éduqué médicalement. Il pense qu’il vaut mieux si le patient reste en son ignorance, pour qu’il puisse l’exploiter.

Sayyed Al-Safi se demande  sur  l'autorité responsable de l'éducation et s’il y a  une organisation politique, économique ou de la société civile chargée de la culture de l'individu. Il a  ajouté  qu’il est normal que chaque individu doit développer ses capacités et il est nécessaire d’utiliser ses capacités dans la bonne direction. S’il fait le contraire, il acquit une culture boiteuse et fragile et il la transmettra aux autres.

Le représentant de la Référence religieuse suprême a insisté sur la nécessité de faire preuve de vigilance en utilisant la raison, car c'est elle qui amène la personne aux grandes étapes du développement et la personne doit être cultivée et connaître la source de l'information. Il a averti la personne d’être un larbin : répète ce qu’il lit et transmet tout ce qu’il entend.

Sayyed Al-Safi pense qu'il existe un moyen ou une politique qui  pousse vers l’inconscience, t l’ignorance et la jouissance de la culture superficielle. Car l'apprenant, s'il apprend plus, trouvera des faits et rejettera une grande partie de ce qui lui est dit. En fin, le garder à ce niveau sera plus bénéfique pour les autres.

L’orateur de Vendredi de Karbala  a souligné que la  société irakienne est éclairée, authentique et civilisée ayant des esprits brillants ; il est nécessaire de promouvoir de la culture de la jeunesse et d’enseigner celle-ci une science véritable car l'ignorance est une source de plusieurs choses. L’ignorance est une maladie plus grave que la maladie physique.

 

Au terme de son discours, Sayyed Al-Safi a souligné que l’instituteur et l'enseignant sont responsables et l'étudiant qui atteint bon âge ressent également le besoin de compléter sa personnalité, il doit  rechercher les informations correctes et la source des informations.

Il a averti de la question du mensonge ou le mensonge avec intention, car la personne qui transmet le mensonge aux autres sans savoir et se croit honnête elle tombe dans un autre problème. En plus d’égarer lui-même, elle conduira les autres à l’égarement.

Traduit par : Dr Al-Témimi Ala

Récents

Le plus commun

Cela pourra vous plaire aussi