Le sermon de la prière du vendredi prononcé par Al-karbala'i

Sermons du Vendredi

2018-07-30

Dr. Ala’a AL-TEMIMI

236 visites

La Référence religieuse suprême : Si le gouvernement se désengage du travail qu'il entreprend ou si la Chambre des députés et le Pouvoir judiciaire échouent, il appartient au peuple de développer ses moyens pacifiques de protestation pour imposer sa volonté aux responsables, soutenu par toutes les bonnes forces du pays

 

 

Dans le deuxième sermon de Vendredi le 13 du mois de Dhil Qi’ada 1439 AH, correspondant au 27 juillet  2018, dans le saint Sanctuaire de l'Imam Hussein (as), le représentant de la Référence religieuse suprême Cheikh Abdel Mahdi Al Karbalai a dit :

Tout le monde sait les situations actuelles dans le pays,  les problèmes divers et les crises interconnectées. La Référence religieuse a longtemps compris ce qui pourrait arriver si des mesures sérieuses et sincères ne sont pas prises pour réformer, combattre la corruption et instaurer la justice sociale. Imposée par sa position morale, elle  a conseillé, au cours des dernières années, aux hommes d’état et aux citoyens d’éviter l'accès à la situation tragique actuelle.

La Référence religieuse a souvent conseillé aux hauts responsables et aux dirigeants des forces politiques de reconnaître l'ampleur de leur responsabilité et de renoncer aux différences artificielles, fondées uniquement sur les intérêts personnels et politiques, afin d'assurer le bien-être et le progrès de leur peuple, de prendre soin de la justice en attribuant les salaires, les avantages et les indemnités, de travailler pour la réforme et de s'abstenir de protéger les partis corrompus et leurs chefs. 

La Référence religieuse les a avertis il y a trois ans dans le sermon du Vendredi que ceux qui s'opposent à la réforme et considèrent que les revendications des citoyens devraient être atténuées, ils doivent savoir que la réforme est une nécessité inévitable et que si les revendications relatives à la réforme diminuent pendant un certain temps, elles reviendront plus tard dans une mesure beaucoup plus forte et beaucoup plus grande, et alors  il n'y aura pas de temps pour la repentance.

La Référence religieuse a également conseillé aux citoyens : chaque fois que les élections parlementaires et locales arrivent, arrivent la réforme et le changement vers le meilleur qui constituent un objectif pour tous, et un besoin urgent pour le pays, mais cela ne sera pas réalisé que par vous, si vous ne travaillez pas correctement pour cet objectif, il ne sera pas réalisé. Le meilleur moyen est donc la participation consciente aux élections sur la base du bon choix, c'est-à-dire l'élection de la bonne personne qui préserve les hauts intérêts du peuple irakien.

A cette fin, la Référence religieuse a exigé que la loi électorale soit juste, qu'elle protège l'inviolabilité des votes des électeurs et qu'elle ne permette pas d’en manipuler et que la Commission électorale soit indépendante - comme décidé par la Constitution - non soumise à des quotas partisans. Ella  a averti que le défaut de fournir ces conditions conduirait au désespoir de la plupart des citoyens du processus électoral et à l’abstention d’y participer.

Mais, comme tout le monde le sait, les choses ne sont pas allées aussi bien que la Référence religieuse a souhaité et  recherché. La souffrance de la plupart des citoyens a continué, mais a augmenté en raison du manque de services, de la propagation du chômage et du déclin sans précédent des secteurs agricoles et industriels. Tout cela est un résultat prévu à cause de la propagation de la corruption financière et administrative dans diverses institutions de l'Etat.

Aujourd'hui, après tout ce qui est passé dans les dernières semaines - attaques refusées et condamnées  contre les manifestants pacifiques, contre les forces de sécurité et contre les biens publics et privés - ce qui  a entraîné - hélas - des affrontements sanglants qui ont fait un grand nombre de victimes et de blessés, il faut travailler sur deux voies :

Premièrement: le gouvernement actuel doit travailler pour réaliser ce qui peut être réalisé de manière urgente pour réduire les souffrances et les misères des citoyens.

Deuxièmement : le prochain gouvernement devrait être formé le plus tôt possible sur la base de compétences efficaces et équitables. Le Premier ministre assumera l'entière responsabilité du travail de son gouvernement et il doit être ferme, fort et courageux dans la lutte contre la corruption financière et administrative qui est la base de la plupart des souffrances du pays. C’est son premier devoir et sa tâche principale. Et il doit mener une guerre implacable contre les corrompus et leurs protecteurs.

Le gouvernement s'engage à travailler selon un programme basé sur des principes scientifiques, en prenant des mesures efficaces et bien étudiées, notamment :

1. L'adoption des projets des lois et les déposer à la Chambre des députés comprenant l'abolition ou la modification des lois en vigueur qui accordent des droits et des avantages à certains groupes, ce qui est incompatible avec la promotion de l'égalité et de la justice entre les citoyens.

2. Présenter des projets des lois à la Chambre des députés afin de combler les lacunes juridiques qui sont exploitées par les corrompus pour atteindre leurs objectifs, et accorder à la Commission d'Intégrité et aux autres autorités de régulation des pouvoirs plus larges dans la lutte contre la corruption.

3. L'application de contrôles stricts dans la sélection des ministres et des autres grades gouvernementaux,  notamment les postes supérieurs, pour éviter les incompétents et les accusés de corruption, ceux qui discriminent les citoyens selon leurs affiliations sectaires ou politiques et ceux qui exploitent les sites gouvernementaux en faveur d'eux-mêmes, de leurs proches ou de leur partis.

4. Le Contrôle financier doit terminer l’audit dans les comptes définitifs des budgets généraux des années précédentes et tous les contrats et dotations financières des années précédentes dans chaque ministère et gouvernorat. Il doit annoncer les résultats de l'audit avec grande transparence pour exposer les manipulateurs des fonds publics, punir les défaillants et traduire en justice les responsables corrompus.

La prochaine Chambre des députés devrait prendre au sérieux toutes les étapes de la réforme  et adopter les lois nécessaires. Si le gouvernement se désengage du travail qu'il entreprend ou si la Chambre des députés et le Pouvoir judiciaire échouent, il appartient au peuple de développer ses moyens pacifiques de protestation pour imposer sa volonté aux responsables, soutenu par toutes les bonnes forces du pays. Alors, la scène aura un visage différent de celui d'aujourd'hui. Mais nous espérons que cela ne sera pas nécessaire et que la raison, la logique et l'intérêt du pays prévaudront chez ceux qui sont en position de responsabilité pour régler la question avant qu'il ne soit trop tard, et Allah aide le droit.

Traduit par Dr. AL TEMIMI Ala

Récents

Le plus commun

Cela pourra vous plaire aussi