La Révolution husseinite .. Concepts franchissant les limites de temps et d’espace

Imam Hussein

2015-12-21

445 visites

Le sang pur versé dans Karbala voici plus de 1300 ans et qu’on a voulu jeter au cachot de l\'oubli et de la négligence, est destiné, dans ses sens et ses objectifs, à aller au-delà de la limite du sectarisme, du nationalisme et de la religion. Le tombeau d’al-Hussein(as) dans Karbala est devenu, donc, l’abri des cœurs des Hommes libres de toutes les nationalités, de tous les pays et de toutes les affiliations .

Ce sont les révolutions qui commémorent l\'Histoire des peuples et des nations au cours des époques et qui visent à modifier les conditions et les circonstances et pas uniquement les dirigeants et les rois, parce que ceux-ci sont souvent fabriqués par les circonstances et, si l\'Homme  était fabriqué par la circonstance, il en serait tributaire .

Ainsi étaient les successeurs(les califes) de l\'Etat omeyyade instauré après l’assassinat du troisième calife Othman ben Affan quand Muawiya ben Abi Suffyan tenta de dominer le Califat  Islamique en se battant avec le tuteur du messager d\'Allah (sawas) et son successeur unique l’Imam Ali ben Abi Taleb (as ) .

En fait, cet État déviant - l\'État omeyyade – fut la concrétisation des circonstances et des conditions confuses et chaotiques que le califat des désirs et des caprices avait engendré. Ainsi, la nation dévia du chemin droit des gens de Dieu, les membres de la famille de Muhammad (sawas). Parmi les conséquences, si ce n\'est la pire,   on trouve l\'installation intempestive des omeyyades sur le trône du califat .Ils orientèrent les lois de Dieu vers leurs profits personnels et les ont politisées  selon leurs caprices et selon les intérêts de leur règne. Ainsi ont-ils distribué les fonds entre leurs riches: ils furent donc les premiers  dans l\'Islam à instaurer  les fondements de la discrimination sectaire et de caste que l\'Islam avait combattu depuis ses premiers jours.

En effet, les califes de l’État omeyyade se sont efforcés de revivifier l’époque antéislamique (l’époque d’ignorance) et d\'installer eux-mêmes des idoles pour lesquelles les impôts étaient recouvrés de tous côtés de la Terre, après que les voeux et les offrandes avaient été recouvrés pour les idoles de Quraysh au cœur de Kaaba. Face à cette fausseté et à cette déviation,  les protecteurs de la Religion se sont lancés dans sa défense. Par conséquent,  l’Imam al-Hussein ben Ali ben Abi  Taleb (as), le Martyr  et le petit-fils du Prophète (sawas) a surgi déclarant sa  Révolution pour changer la situation corrompue créée par la dynastie omeyyade.

Le hadith (le dit) du Prophète Muhammad (sawas): «al-Hussein fait partie de moi et je fais partie de al-Hussein.» était une déclaration selon laquelle al-Hussein (as) était une extension de lui, pour rompre les liens avec l’époque préislamique (l’époque d’ignorance) et pour changer la réalité de la péninsule arabe: donc, la Révolution d\'al-Hussein (as) avait, en fait, ce qu’avaient la Renaissance et le Message de son grand-père Muhammad (sawas) en terme de légitimité, de capacité et de complétude par-delà les limites de temps et d’espace.

Si la ville sainte de Karbala avait contenu Ashoura  d’al-Hussein comme lieu, Ashoura  excède aujourd\'hui les limites de Karbala  pour dominer le monde tout entier. Le sang qui a été versé dans un coin du monde - à l\'époque –  et qu\'on a voulu jeter au cachot de l\'oubli et de la négligence, est destiné à dépasser les limites du sectarisme, du nationalisme et de la religion. Le tombeau d’al-Hussein (as) dans Karbala est devenu l’abri des cœurs des Hommes libres de toutes les nationalités, de tous les pays et de toutes les affiliations .

On peut dire, donc, que le seul rite - après le rite de Hadj- dans la jurisprudence  islamique, qui soit de nature universelle et qui traverse les limites de la pensée islamique est la visite du tombeau d’al-Hussein(as), le jour d\'Achoura et les autres ..

Et c\'est uniquement parce qu’al- Hussein (as) a sacrifié à Dieu plus qu’une autre personne: il n’a pas sacrifié lui-même seulement, mais il a également sacrifié ses fils et ses compagnons. Pour cela, Dieu Tout-puissant lui a accordé la Récompense de la durabilité et de l’éternité de son anniversaire jusqu\'au Jour de la Résurrection.

 

 

Si parmi les habitudes des peuples perdure la démonstration de la fidélité envers leurs grands hommes, cette fidélité ne dépasse pas leurs statues commémoratives ou les lignes qu’écrit l’Histoire sur leurs exploits, à l\'exception d’al-Hussein (as) , car c’est la volonté du Ciel qui a peint  les traces de son éternité et qui allait, enfin, prendre en charge son projet . De là , la question d’al-Hussein (as) n’est plus d’appartenance islamique seulement mais aussi universelle et humanitaire. Et si l’Islam est de naissance Mohammédite, il est d’éternité et de survivance Husseinites.

Récents

Le plus commun

Cela pourra vous plaît aussi