En souvenir du martyre de l'Imam al-Baqer (as). Le pourfendeur de la science

Articles

2021-07-17

112 visites

Une scène tragique

Ce n'était pas une scène ordinaire.  Du feu, de la fumée, des cris qui s'élevaient de partout, des enfants et des femmes qui s'enfuyaient n'importe où. Toutes ces images n'ont jamais quitté les yeux de l'Imam al-Baqer (as), jusqu'à ce qu'il rende l'âme, en ce septième jour du mois de Thi al-Hujja, empoisonné par Hicham ibn Abdul Melk.

 Une vie honorable et chargée de savoir 

La tragédie de Karbala représentait pour l'Imam al-Sajjâd (as) et pour l'Imam al-Baqer (as) un évènement qui les a profondément touchés. Ceci  parce qu'ils vécurent la bataille de Karbala dans tous ses détails, même après le martyre de l'Imam al-Hussain (as) et la marche de la captivité vers al-Sham. Ceci a conduit ces deux Imams (as) à éviter les affrontements avec le pouvoir Omeyyade, et à se préoccuper plutôt de diffuser les savoirs des Ahl ul Bayt (as).

Il se peut que certains se demandent, pourquoi l'Imam al-Baqer est largement connu par ce surnom ? L'origine du mot ''Baqer'' provient du verbe ''Bãqãrã'', qui donne son sens équivalent en français '' pourfendre ''. Lorsque nous lisons l'histoire, nous voyons que les sciences atteignent leur apogée à cette période,  dans tous les domaines.

La vie de l'Imam al-Baqer (as) se distingue par son côté savant, car la responsabilité de convaincre les Mukhalifins, les juifs et les chrétiens était énorme. Elle exigeait de les argumenter par une science provenant d'Allah. Cette science se distingue donc par la force de l'argumentation, ainsi que par la démonstration de la vérité islamique face aux Juifs et chrétiens.

Aux yeux de l'Imam al-Baqer, ceci constituait une menace culturelle et religieuse face à l'Islam ; il faut donc se mouvoir sur le champs pour réduire à néant toute théorie qui vise à ébranler les bases de l'Islam véridique.    

Les musulmans, lorsqu'ils affrontaient les savants juifs et chrétiens lors de discussions ouvertes, ne détenaient pas un grand savoir pour entrer dans ces discussions. Ils se réfugiaient donc auprès des imams (as) pour sortir des dilemmes dans lesquels ils étaient encerclés.

L'Histoire rapporte beaucoup de témoignages, depuis la période de l'Imam Ali (as) jusqu'à celle de l'Imam al-Mahdi(as), où les musulmans étaient toujours incapables de répondre à de nombreuses questions. Il est rapporté qu'Omar avait dit : « j'espère ne pas rester en vie face à une question, sans que Abu al-Hassan y ait répondu ». Dans un autre hadith il a dit : « sans la présence de Ali, Omar périra ». Ceci montre évidemment que Omar ne détennait pas le savoir pour répondre à toutes les  questions.             

L'Imam al-Sajjâd (as) n'a malheureusement pas eu l'opportunité pour diffuser ces sciences. Il se voua à éduquer les gens par le biais de l'invocation. Nous voyons que la majorité des invocations sont rapportées par l'Imam al-Sajjâd (as) . 

De plus l'Imam (as) a fondé une université mondiale où les étudiants venant de tous les coins du monde étudiaient le fiqh, l'éthique, les origines du fiqh, le Hadith et d'autres branches des sciences islamiques.

En guise d'exemple , il est rapporté qu'Iban Ibn Taghlib a retenu 1200 hadiths, récités par l'Imam al-Baqer (as) . D'autres fidèles ont retenu plus que ce nombre. 

Parmi les problèmes que tous les Imams (as) ont envisagé, il existe celui de l'ignorance de leur valeur scientifique, que ce soit de la part de leurs adeptes, ou de ceux qui appartiennent à d'autres dogmes et courants.

Aussi, l'Imam (as) se chargea-t-il de faire face à l'école akhbarite, dont l'influence fut active à cette période-là. Il essaya de rectifier  leur idéologie et de mettre des critères logiques pour analyser le hadith, de le formaliser, d'en extraire des actes légitimes. Mais ces derniers ne prirent en compte que le hadith lui-même.

 Son martyre

En l'an 114,  sur ordre de Hicham ibn Abdel Malek, il fut enterré à Médine, près de son père l'Imam al-Sajjâd (as). Ce Tyran maudit avait tant de  rancune contre l'Imam (as), qu'il décids de l'empoissonner .   

Deux citations précieuses rapportéed de l'Imam (as) :

-« Prenez garde aux discordes, car elles altèrent le cœur et procure l'hypocrisie »

-« Le mensonge est un acte qui altère inévitablement la religion »

 

 

 

Récents

Le plus commun

الزيارة الافتراضية

Cela pourra vous plaire aussi