La philosophie d'interdire la médisance, la diffamation et la calomnie

Articles

2021-02-15

131 visites

L'homme représente l'entité le plus cher dans cette Création. Pour cela, Allah lui a fait assujettir  toutes les créatures. Allah l'a créé pour L'adorer et pour qu'il soumette  à Ses ordres qui assurent sa sublimité. Le fait d'interdire l'homme de ne pas faire une telle ou telle chose, réserve la dignité humaine. Quiconque entend donc transgresser sur les droits d'autrui, on devra le traiter d'une manière dure. Commettre la médisance, la diffamation et la calomnie  peuvent porter atteinte à la dignité de l'homme. Le fait de rabaisser cette dignité est considéré comme un acte illégitime  auprès d'Allah, de son Messager ainsi qu'auprès des croyants. Cette interdiction contient un acte de sagesse, et derrière elle, de nobles motifs qui renforcent la vie avec une grande confiance mutuelle entre les individus. Cela conduit également à la cohésion de la société humaine fondée sur une base d'amitié ,de respect et de préservation des droits .

Nous allons énumérer quelques  sujets par les points suivants :

1-Puisque l'homme est un être social, la société humaine dans laquelle  il vit a une sainteté qui devrait être importante telle que la sienne. De même que la pureté de chacun  s'influence sur celle de l'autre, de même la laideur d'une part favorise à l'autre. En vertu de ce principe, l'Islam fait face à tout acte répandant le venin au sein de la société ou même l'entraînant vers l'abime et la décadence. L'Islam rend donc obligatoire l'action de recouvrir les défauts afin d'empêcher que les péchés ne se propagent pas massivement  et qu'ils deviennent la règle.

2- La dignité y compris sa considération est le capital Le plus important de l'homme pendant sa vie et si elle est menacée par n'importe quoi, sa vie est aussi menacée par le danger. L'une des articles de sagesse qui interdit de commettre la médisance vise à ne pas exposer ce capital  et cette grande estime au danger de la déchirure et de la pollution et que la sainteté des personnes qu'elles méritent ne soient pas exposés à la violation et c'est pourquoi l'Islam accorde à ce sujet une importance toute particulière.

3-La médisance et la calomnie dégénèrent des regards mauvais  et affaiblissent les liens sociaux et troublent les bases de la sociabilité. Nous savons que l'Islam accorde une grande importance à l'unité, à la cohésion et à la solidarité entre les individus qui forment la société, et il approuve chaque action ayant tendance à fortifier cette unité. Par contre, il désapprouve tout acte qui détruit les liens sociaux. La médisance, la diffamation et la calomnie sont considérées D'ensemble comme un facteur de division et de dissolution.

4-Au-delà de tout cela, la médisance, la diffamation et la calomnie sèment dans les cœurs les germes de la rancune et de l'hostilité qui peuvent mener à la discorde, aux bagarres et aux meurtres.

5-Le pilier le plus important dans les liens sociaux, c'est la confiance mutuelle entre les frères. La médisance, la calomnie, la diffamation et le fait de rabaisser la dignité d'autrui effondrent définitivement la construction de la confiance comme la laine qui dégénère et devient cardée. L'interdiction et la dureté envers ceux qui usurpent sur les droits des frères sont légitimées pour maintenir la confiance et non pas pour des motifs de vengeance.

6-Un des motifs  qui conduit à commettre la médisance, c'est pour rabaisser les autres et se moquer d'eux, et en particulier  les faibles qui ne peuvent pas se défendre, pour raison de rancune, d'envie ou pour un simple plaisir de créer une ambiance de raillerie au détriment de la dignité d'autrui. Il se peut que l'un des bien-aimés d'Allah '' Le Plus Haut '' soit rabaissé suite à cette action, donc la loi met en garde face à l'acte de se moquer des autres pour ne pas encourir le courroux d'Allah et Sa vengeance dans l'ici- bas avant celle de l'au-delà.

7-L'Islam, c'est la religion de la justice et de l'égalité. L'estime du musulman est préservée sans accorder aucune importance à son origine, à sa couleur ou à sa religion. Ces considérations n'ont aucun effet au propos du sujet de la rétribution si l'on accepte ou l'on n'accepte pas. L'interdiction qui frappe la médisance s'applique aussi bien au gouvernant qu'au gouverné et c'est le critère de la précellence des valeurs qui domine en dehors de toute considération de rétribution et de châtiment.

8-Le motif le plus important qui motive l'interdiction de la médisance, c'est pour préserver la dignité de l'homme ainsi que sa tutelle et son califat sur la terre pour qu'il demeure le seigneur pour qui Allah a assujetti toute la création  afin de s'élever sans rencontrer d'obstacle dans l'échelle de perfection qui le conduit à la rencontre d'Allah ''le Plus Haut'' avec un  cœur sain, n'est recouvert d'aucun enveloppe qui puisse l'empêcher de rencontrer   ''Allah ''  

traduit par : Jaafar Sadeq

Récents

Le plus commun

الزيارة الافتراضية

Cela pourra vous plaire aussi