Le cinquième jour du mois de Safar . Un jour de deuil pour la famille prophétique .

Articles

2020-09-23

181 visites

Ecrit par :jaafar sadeq  

La famille prophétique n'aurait pas pensé que le matin du cinquième jour de Safar apporterait encore une autre affliction. La nouvelle tomba comme le foudre sur la dame Zainab (as) quand son neveu lui annonça le martyre de sa sœur Ruqaya (as) sur la tête de son père (as) . Ruqaya (as) avait 5 ans quand la bataille de Karbaba eut lieu . Elle vécut la même souffrance de la famille au voyage de la captivité et elle mourut alors que les soupirs l'étranglèrent . L'histoire de son martyre révèle que les omeyyades n'étaient pas des humains ,ils étaient tout simplement des monstres .Au jour d'Achoura l'Imam Hussein (as) et quand il fit un discours adressé à eux il leur signala à l'aspect moral parce qu'il (as) chercha par tous les moyens de les rappeler que les femmes et les enfants sont épargnés de la bataille et que chaque acte par lequel ils veulent intimider les femmes et les enfants dévoilent leur  bassesse ainsi que  l'ignobilité que l'histoire inscrit . Et quiconque défend les actes des omeyyades (LA) il se doit d'être plus raisonnable parce que , si l'on revient un peu dans le temps et à l'écart de tous les actes abominables commis au jour d'Achoura ,il en suffit un d'inculper les omeyyades ainsi que tous ceux qui admettent ce terrorisme ,c'est le martyre d'Abdullah le nourrisson . Maintenant si nous voulons être équitables nous voyons que des tribunaux sont saisis par des réclamations et des plaintes au sujet d'un enfant ou d'une femme qui subit un traumatisme ou une mort comme nous l'avons vu avec les enfants syriens noyés au large avant quelques années et d'autres cas pareils .

L'histoire de son martyre (as)  

Nous savons très bien que la fille constitue l'un des membres de la famille le plus proche au cœur du père . Cette affection que le père lui montre est du à la bonté qu'Allah implante entre les deux . L'histoire du martyre de la dame Ruqaya (as) est tellement attristante . En songe ,elle vit son père en situation très difficile à imaginer et à la suite elle se réveilla paniquée et dit en criant : Je veux mon père . Je l'ai vu maintenant en songe . Sa voix commença à s'élever peu à peu jusqu'à arriver au palais de Yazid (LA)  qui dit : c'est quoi cette voix ? . Les gardes lui répondirent : l'une des filles de l'Imam Hussein (as) vient de se réveiller et elle veut son père . Ce criminel leur répondit :envoie –lui sa tête . Quelle bassesse ! Même les gardes n'avaient pas imaginé cette réponse . Et donc ils lui ramenèrent la tête sur un plat  recouvert de drap  et quand la petite fille les vit elle dit : je ne veux rien à manger parce qu'il croyait que dans le plat on a mis les mets . Et quand elle enleva le drap son cœur se fendit de la terrible scène : une tête tachetée du sang qui émet de bonne odeur et qu'elle identifia sur le champs . Puis elle rendit l'âme en criant : Ô mon père Hussein !

Ce qui suit le martyre

Afin d'enterrer la dame Ruqaya (as) ,une femme vint pour accomplir le bain mortuaire et quand cette dernière enleva ses vêtements ,un état d'étonnement l'empara .Elle vit une ecchymose sur sa peau et elle renonça d'accomplir le bain en croyant qu'elle était malade . La dame Zainab (as) lui dit : Ô ma sœur cette fille n'était pas malade .Cela est du aux frappes de fouet qu'elle subissait .

C'est comme ça que la vie courte de la dame Ruqaya fut terminée .Allah l'accorda la faveur de combler les besoins de ceux qui invoquent Allah par son intercession .  

  

       

                          

Récents

Le plus commun

الزيارة الافتراضية

Cela pourra vous plaire aussi