La Référence religieuse suprême appelle à s'éloigner de la résolution des conflits par la force, les armes et la violence et met en garde contre les illusions personnelles

Sermons du Vendredi

2019-03-15

Dr. Ala’a AL-TEMIMI

289 visites

Le représentant de la Référence religieuse suprême, cheikh Abdul-Mahdi al-Karbalai, a appelé vendredi les tribus et les citoyens irakiens à s'éloigner de la résolution des conflits et des différends par la force, les armes et la violence, et à se débarrasser de la ferveur personnelle et des tensions psychologiques lors de prononcer un jugement sur les autres.

Al-Karbalai a affirmé lors du sermon de Vendredi, (7 Rajab 1440 AH) correspondant au (15 mars 2019), prononcé dans le saint Sanctuaire de l’Imam Hussein, que la persistance des conflits et des différends sur les postes fonctionnels et gouvernementaux a plongé le pays dans un cycle d'instabilité, d’ignorance, de perte d'énergie, de détresse psychologique des citoyens et de perte d'opportunités de fournir des services aux citoyens.

Le représentant de sayyed Ali al-Sistani a vu qu’il est temps de se réveiller de la négligence et du lancement des illusions et des avidités, et de tirer profit des expériences du passé, de la souffrance du présent et des espoirs du futur pour savoir ce qu’on doit faire à l’égard du peuple et de la patrie.

"La différence est naturelle, elle provient des différences entre les êtres humains dans la société sur le plan des cultures, des idées, des mœurs, des traditions, de la concurrence entre les êtres humains, etc.", a-t-il déclaré.

Al- Karbalai a souligné que "la différence ne doit pas se transformer en conflit et  il a appelé à "éviter les effets négatifs et les dommages causés par les conflits à différents niveaux, familiaux, sociaux et pratiques".

Le représentant de la Référence religieuse suprême a réclamé de promouvoir un climat de respect, de patience à l'égard des situations difficiles de la famille et à suivre des méthodes avisées pour faire face aux problèmes familiaux par la compréhension, le dialogue et la patience, pour ne pas parvenir à la désintégration de la famille et à l’augmentation des taux des divorces.

Il a affirmé qu'il est important que les différences dans le travail n'atteignent pas le conflit et que tout le monde se sente complémentaire, appelant à un travail d'équipe pour résoudre les problèmes.

Traduit par: Dr. Al-Témimi Ala'a

Récents

Le plus commun

Cela pourra vous plaire aussi