Les moyens de communication moderne et leur exploitation dans la propagation de la cause de l'Imam Hussein

Reportages

2017-02-05

465 visites

Dr. Louis Saliba : « Les medias devraient exploiter les moyens de communication pour le progrès de la civilisation islamique ».

Fadwa Mokhadir : « Les medias malfamés travaillent à ternir l'image de l'Islam authentique et originelle ».

A la fin du XXe siècle, les sociétés ont vécu un saut qualitatif dans les moyens de  communication moderne dans divers domaines. En conséquence, le monde est devenu un petit village contrôlé par la technologie, et la plupart des inventions ont eu lieu à la fin du XXe siècle. Cela a provoqué une révolution qui a déferlé dans le monde : les moyens de communication sont ainsi devenus impératifs pour les sociétés.

Pour donc connaître les détails de l'influence médiatique, le magazine ‘’Hussein Renaissance’’ a rencontré Dr. Louis Saliba, d'origine libanaise, chercheur en sciences islamiques, qui dit : « Les nouveaux moyens de communication ont réduit la distance entre les gens et ont travaillé  à donner la véritable image de nos civilisations, coutumes et traditions par le transfert d'une image vivante au monde à travers la révolution de la communication. Conséquence : nous vivons aujourd'hui dans une ère de communication répandue qui a transformé le monde en petit village. Donc, les travailleurs dans le secteur de la communication devraient exploiter les nouveaux moyens de communication afin de faire progresser la véritable civilisation islamique et non pas l'Islam qui encourage la criminalité et le terrorisme. Les moyens de communication pourraient être utilisés positivement et négativement mais, malheureusement aujourd'hui, ils sont utilisés souvent négativement. En revanche, je ne veux pas dire que les medias doivent être soumis à une surveillance, mais leurs objectifs doivent être orientés pour servir l'humanité et non pas comme certaines chaînes satellitaires qui répandent l'idéologie obscurantiste et terroriste, etc. »

 

Les chaînes satellitaires arabes et la diffusion du sectarisme :

Mme Fadwa Ibrahim Mokhadir, pour sa part, a souligné : « Les moyens de communication devraient être utilisés dans le but de diffuser les principes et les enseignements de l'Islam représentés par la doctrine d'Ahlul-Bayt ( as ) car il y a beaucoup de medias qui ne transmettent pas les faits tels qu’ils sont pour de nombreuses raisons qui pourraient être sectaires ou politiques, etc. Ainsi agissent beaucoup de medias dans le monde arabe et le monde qui visent à tenir l'image de la religion islamique  en  détruisant l'unité des musulmans  à travers   le   déployement  du sectarisme dans les sociétés islamiques par le biais des sectes islamiques et la distinction tribale et raciale. »

Les problèmes causés par les moyens de communication :

Dr. Ali de Norvège a souligné : « Le grand nombre de moyens de communication moderne a causé les problèmes survenus dans la religion islamique et a contribué à  détruire l'unité des musulmans, à travers l'utilisation des méthodes malveillantes et les extrémismes au nom de la religion islamique qui s'étalent davantage.

Mais en Norvège, la société est unie socialement car le gouvernement s'emploie à prévenir l'attaque de la liberté et des droits d'autrui, y compris la liberté religieuse et essaye de mettre en œuvre l'égalité dans son traitement avec tout le monde : telle est la position officielle du pays. Mais cela n'exclut pas la présence d'un grand nombre de personnalités qui parlent en mal contre les musulmans, et en particulier les musulmans noirs, et également nos fils et, en particulier nos filles voilées qui font l'objet de lésion à cause des medias hostiles »

Il a ajouté : « La lésion et l'atteinte destinées  à l'Islam nous imposent légitimement de montrer au monde quel est le vrai Islam à travers nos actions et notre comportement face à la société ; et notre devoir est de clarifier la pensée islamique et la transmettre à la population, à travers les événements que nous organisons et la traduction de livres qui portent la pensée islamique authentique, car la majeur partie des sociétés occidentales ne sont pas beaucoup informées. Ainsi  donc, la transmission du message aux gens nécessite des recherches et traduction de livres importants telle que la traduction du Coran. Et ces livres traduits ne sont pas seulement destinés aux non-musulmans, car les informations contenues dans ces livres sont utilisées également par les frères musulmans qui ne parlent pas l'arabe, et qui ont peu d'information sur l'Islam et, en particulier, les enfants musulmans qui souffrent du problème d'identité occidentale, c'est-à-dire ceux-là qui estiment qu'ils appartiennent aux pays occidentaux, et ils n'ont donc aucune affiliation avec les pays islamiques et ils ne peuvent donc pas lire les livres islamiques en arabe. Ces livres traduits en scandinave sont importants pour les enfants des musulmans, et cela nous entraîne à conforter deux choix : soit faire isoler nos enfants de la société ou les laisser seuls face à cette société, et les deux cas sont erronés. Donc, ils devraient être avec la société, et nous aiderons à établir la religion islamique dans leurs cœurs.

 

L'évolution du travail des moyens de la communication :

 Abdoul Amir Al-Moutoury de la Norvège a parlé, quant à lui,  à propos de l'évaluation du travail des moyens de  communication qui visent  à diffuser les concepts de la religion islamique à travers les principes d'Ahlul-Bayt (as) : « Il ne fait aucun doute que les moyens de communication médiatique sont les moyens les plus dangereux et les plus importants qui ont des grandes interférences dans les particularités de la société , même l'instauration des états et la chute des autres, la formation des idées et la réfutation des étapes d'une liste sur le rôle des medias. Parce que le monde est devenu un petit village grâce aux medias, quand quelque chose se passe, tout le monde sera au courant  ou en est informé dans quelques instants. Alors, la propagation de la pensée d'Ahlul-Bayt (as) dans le monde est une question importante et obligatoire, car l'Imam Jafar Al-Sadiq disait : « Si les gens connaissaient notre grandeur, ils nous suivraient ».

Mais le droit des chaînes satellitaires chiites, qui s'efforcent de faire passer la pensée d'Ahlul-Bayt au monde, ne peut pas être négligé. Mais celles-ci ne réalisent toujours pas le but car elles ne sont pas des commanditaires dans l'accomplissement de cette tâche. Il y a  ainsi beaucoup de questions qui se posent aux  consciences qui se sentent leurs responsabilité dans les défis actuels auxquels elles peuvent remédier » parce qu’ ayant noté : « Nous devons faire face à ces défis à travers la mise en place des séminaires islamiques à l'étranger ou mettre en place une foire des livres islamiques, établir ce qui emballe l'esprit occidental et interagir avec son humeur. En plus,  il y a d'autres moyens qui devraient être utilisés, et certains d'entre eux auront beaucoup de  rendements positifs, telle que la création des festivals internationaux dans les pays occidentaux auxquels les personnalités européennes seront invitées, y compris les chercheurs, les écrivains, les poètes et les politiciens, dans le but de leur faire connaître la personnalité de l'Imam Ali ( as ).

 

Il a conclu  en disant: « Les discours dans les assemblées destinées à l'Imam Hussein sont confinés principalement à une classe particulière, et cette classe est soit pro Ahlul-Bayt à 100%, soit le discours a une destination vers les adeptes  d'Ahlul-Bayt  et  les adeptes d'autres écoles doctrinales islamiques à la fois , mais cela  n'a pas un grand impact dans la diffusion de la cause de l'Imam Hussein (as) car la plupart des précurseurs sont des adeptes d'Ahlul-Bayt (as). En conséquence, ces discours répondent seulement à l'objectif de la réhabilitation psychologique et humorale chez le musulman chiite afin  qu’il s'accroche  davantage à la doctrine d'Ahlul-Bayt (as) ».

Récents

Le plus commun

Cela pourra vous plaît aussi