Le respect des religions

Articles

2016-04-28

857 visites

Quiconque veut feuilleter les pages de l'Histoire de l'Islam, en particulier celle de l'époque du Prophète (sawas), sera surpris par le degré de bienveillance et de tolérance que les musulmans montraient envers les adeptes des autres religions dès les premiers temps de l'Islam. Ils vivaient ensemble comme des membres d'une seule communauté sans que les références religieuses n'affectent la relation pacifique entre eux. Car le principe du respect des nations, des civilisations et des religions fait partie des piliers les plus importants sur lesquels se fonde l'Islam qui reconnaît clairement les deux religions célestes que sont le christianisme et le judaïsme.

En dépit des accusations portées contre l'Islam par certains de nos contemporains visant à le réduire à une religion basée sur la violence, la Communauté Internationale sait bien que les causes de ces accusations découlent des actes de certains groupes qui se font passer pour musulmans. Or, ces groupes constituent une minorité très éloignée de l'esprit de l'Islam véritable. La vision de ces groupes et leur comportement vis-à-vis des sectes et religions dans le monde, y compris envers les musulmans, ressortissent à l'extrémisme et à certaines doctrines expiatoires, tandis que la coexistence paisible du grand Prophète Mohammed (sawas) à Médine avec les adeptes d'autres religions tels que les juifs et les chrétiens, constitue la meilleure preuve du respect que l'Islam et les musulmans témoignent et doivent témoigner aux autres religions.

Et de même que le christianisme respecte la législation du judaïsme qui l'a précédé, de même l'Islam qui est venu comme complémentaire des messages célestes qui l'ont précédé les respecte.

Dès lors, l'Islam rejette la discrimination fondée sur la religion ou la conviction. En effet, l'Islam recommande à ses adeptes d'être exemplaires dans la moralité et de créer des bonnes relations avec les non-musulmans. Alors le Saint Coran exhorte les musulmans à la droiture et à la charité aux faveurs des non-musulmans qui ne sont pas hostiles; Allah dit : « Allah ne vous défend pas d'être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allah aime les équitables » (sourate 60, v.8).

Tous ceux qui vivent dans la souveraineté de l'Islam ont le droit de jouir de la justice et de la solidarité sociale même s'ils ne sont pas musulmans, et cela fait partie des principes fondamentaux de l'Islam.

On raconte qu'un vieux chrétien aveugle a été trouvé, lorsque l'Imam Ali (as), le successeur du prophète (sawas) , était au pouvoir, dans une situation de quémander; cette scène provoquait chez l'Imam une sensation irritante, Il a dit: "c'est quoi ça?" Il n'a pas dit : "qui est-ce?" Parce que cette situation n'est pas acceptable ni satisfaisante quelle que soit la religion de la personne; par suite il a ordonné de le subventionner sur le trésor public de la nation musulmane.

En vérité, le respect de l'Islam ne se restreint pas aux vivants des adeptes des autres religions, le Prophète (sawas) respecte même leur morts et nous ordonne de nous comporter pareillement. Les historiens citent qu'un cortège funèbre est passé devant lui, il s'est levé, et ses compagnons lui ont dit: « Oh Messager d'Allah, c'est les funérailles d'un juif !» Le Prophète a dit: « Si vous voyez des funérailles levez-vous, car c'est un être humain ».

 

       Source de la photo: http://www.lavoixdunord.fr

Portes ouvertes dans les mosquées : pour dépasser «la peur, le rejet»

 

Récents

Le plus commun

Cela pourra vous plaire aussi