De la journée internationale des femmes

Articles

2016-03-08

467 visites

La Journée Internationale des Femmes trouve son origine dans les luttes des ouvrières et suffragettes du début du vingtième siècle du calendrier grégorien, pour de meilleures conditions de travail et le droit de vote, et a été officialisée par les Nations Unies en 1977 .

\La mise en quarantaine de la femme européenne jusqu\'à la seconde moitié du XIXe siècle

Le Dr Châyegân, l\'auteur du \Code civil iranien\ dit : «L\'indépendance économique de la femme, qui a été reconnue par la jurisprudence chiite dès le début, n\'existait ni en Grèce, ni à Rome, ni au Japon, ni dans la plupart des pays jusqu\'à une date récente. Considérée comme mineure et changeante, la femme était interdite d\'être une partie dans une transaction concernant sa propriété. En Angleterre, où la personnalité de la femme était complètement fondue dans celle de son mari, on a promulgué deux lois, la première en 1870, et la seconde en 1882, portant le nom de \loi de la propriété de la femme mariée\, et en vertu desquelles fut levée l\'interdiction qui frappait la femme. En Italie, c\'est la loi de 1919 qui a sorti la femme du nombre de ceux frappés d\'interdiction. C\'est seulement en 1900, en  Allemagne, et en 1907, en Suisse, que le code civil accorda aux femmes de ces pays des droits similaires à  ceux des maris. Mais la femme mariée selon le code civil, au Portugal et en France, reste jusqu\'à la  rédaction de ce livre frappée de restrictions. C\'est  seulement dans la loi française de 1938 que la  position de la femme a été modifiée, dans une certaine  mesure.»

\Comme vous pouvez le constater, un siècle ne s\'est pas encore écoulé depuis la promulgation de la première loi (Angleterre, 1882) accordant à la femme l\'indépendance économique vis-à-vis de son mari, ou depuis la levée de l\'interdiction qui la frappait en  Europe.\  LES DROITS DE LA FEMME EN ISLAM de Ayatollah Mortadhâ Motahhary

 

Comme nous le remarquons absolument, la dimension humaine de la femme n\'apparaît ni dans les pratiques ni dans ces exigences, où finalement la femme non-musulmane cherche encore sa place.

La journée du 8 mars est donc une journée de manifestations à travers le monde, où les femmes et leurs associations, parfois même dirigées par des hommes, organisent des évènements pour revendiquer leurs droits  jusqu\'à ce jour, ce qui constitue un paradoxe criant dans des sociétés dites civilisées, où la femme continue d\'être une femme objet , esclave de tous les diktats sociaux, économiques et culturels! Et victime de toutes les violences.. En France, par exemple, une femme meurt sous les coups de son conjoint tous les 2 ou 3 jours. Et les premières victimes des sévices en tous genres, et des guerres, ce sont encore les femmes, et leurs enfants..

 \Craignez votre Seigneur qui vous a créés d’un seul être et qui, ayant tiré de celui-ci son épouse, fit naître de ce couple tant d’êtres humains, hommes et femmes ! Craignez Dieu au nom duquel vous vous demandez mutuellement assistance ! Respectez le ventre qui vous a porté!\ (le Coran 4:1, Sourate al-Nisâ, \Les femmes)

Ce verset nous indique clairement que les hommes et les femmes sont égaux entre eux,  par l\'acte de création même mais aussi par leurs rapports entre eux et leurs devoirs devant Dieu. Et s\'il s\'y trouve une inégalité toute relative, elle est en faveur de la femme et du pouvoir d\'enfantement que Dieu lui a accordé!

De même, cette comparaison mathématique très révélatrice:

 Les mots \homme\ (rajoul) et \femme\ (mar\'ha) sont répétés un nombre égal de fois : 23 fois.

Le nombre de fois où les mots \homme\ et \femme\ sont chacun répétés dans le Coran est de 23 fois, et c\'est en même temps celui des chromosomes de l\'oeuf et du spermatozoïde dans la formation de l\'embryon humain. Le nombre total de chromosomes humains est de 46 ; 23 provenant de la mère et 23 du père.

Femme

Homme

 

23 fois

23 fois

 

(http://www.miraclesducoran.com/mathematique_01.html)

 

De la libération de la Femme:

\ Dieu a entendu les dires de celle qui discutait avec toi au sujet de son époux et qui se plaignait à Dieu .Dieu a entendu votre dialogue, Dieu étant Celui qui entend et voit tout \(Coran,58 ;1)

L’Imam al-Sâdiq (as) dit :
« La plupart des gens du Paradis sont composés de femmes opprimées, car Allah ayant su leur état d’opprimées, y a compati. »
Al-Wasâ’il, t. 14, p. 119.

Il y a plus de 14 siècles, donc,  que l\'Islam a libéré la femme, lui donnant sur le plan spirituel et sur le plan communautaire, un statut jamais égalé par aucune autre société humaine jusqu\'à nos jours, et ce n\'est certes pas par hasard si le nom de Marie, la mère de Jésus (Issa), as, est mentionné 34 fois dans le Coran et qu\'une sourate y porte son nom, Maryam, sourate 19, dont les mérites sont grandioses car quiconque la lit ne mourra pas avant d\'être totalement satisfait pour lui-même, pour ses enfants et ses biens, et le Jour de la Résurrection, il sera parmi les compagnons de Jésus (as). le Coran Une guérison et une miséricorde pour les croyants

 \ Et lorsque les Anges dirent ; \ O Marie ! Dieu t\'a élue, t\'a purifiée et t\'a élue au-dessus des femmes des mondes. \ \(Coran, 3 ;42)

C\'est ainsi que la mère de Jésus devint un modèle de pureté pour celles et ceux qui réfléchissent:

En effet, avant la Révélation, les populations enterraient leurs filles vivantes, leur naissance étant considérée comme un mauvais augure, et les femmes étaient méprisées et maltraitées,  comme les diverses traditions nous le rapportent. Ce que Dieu dénonce par le Coran:

 \Et il se dérobe aux regards des gens, le cœur meurtri par cette nouvelle, se demandant s’il va conserver cet enfant malgré le déshonneur ou s’il va l’ensevelir dans la poussière. Quel odieux jugement!\ (le Coran 16.59).

Le Messager d’Allah , cité par Huthayfah al-Yamânî, dit :
« Les meilleurs de vos enfants sont vos filles.»
Makârimal-Akhlâq, op. cit., 8e Partie, Chap. 6, p. 219.

Des théologiens du Moyen-Âge se demandaient si la femme avait une âme: les wahhabites se le demandent aujourd\'hui, ce qui prouvent parfaitement qu\'ils contredisent la Religion d\'Allah!

 \ En vérité, Je ne laisse pas perdre l\'œuvre de celui qui agit bien, qu\'il soit homme ou femme. Vous êtes issus les uns des autres \(Coran, 3 ;195)

\ Certes, Nous assurerons une Vie Agréable à tout croyant, homme ou femme, qui fait le bien \(Coran,16 ;97)

D\'après Ibn Abbas, des femmes questionnèrent le Prophète (sawas):

\ Pourquoi Dieu mentionne-t-Il dans le Coran les croyants et ne mentionne-t-Il pas les croyantes ? \

Ce verset descendit alors, instruisant les hommes et les femmes sur l\'égalité de leurs devoirs et de leurs droits vis-à-vis de leur Créateur unique puisque, nous le voyons ici, à égalité des devoirs, égalité de récompense, donc de droits devant Allah, alors pourquoi n\'en serait-il pas de même dans les sociétés?

\ Oui, ceux qui sont soumis a Dieu et celles qui Lui sont soumises, les croyants et les croyantes, les hommes pieux et les femmes pieuses, les hommes sincères et les femmes sincères, les hommes patients et les femmes patientes ,les hommes et les femmes qui redoutent Dieu, les hommes et les femmes qui font l\'aumône, les hommes et les femmes qui jeûnent, les hommes chastes et les femmes chastes, les hommes et les femmes qui invoquent souvent le nom de Dieu (à tous et à toutes) a réservé (Son) Pardon et une Magnifique Récompense \(Coran,33 ;35)

L\'Islam a reconnu le droit des femmes à l\'héritage 1200 ans avant les pays d\'Europe: \Il revient aux héritiers mâles une part dans l’héritage laissé par leurs ascendants ou leurs proches, de même qu’il revient aux femmes une part dans l’héritage laissé par leurs ascendants ou leurs proches. Et quelle que soit l’importance de la succession, cette quotité est une obligation\ (le Coran 4.7).

Il faut savoir qu\'à l\'époque de la Révélation, la femme faisait partie de l\'héritage en tant qu\'objet!

En Islam, l\'éducation et le savoir sont obligatoires pour les hommes comme pour les femmes. \Dis (ô Muhammad): Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas? Seuls les doués d\'intelligence se rappellent\ (le Coran 39:9).

\Le Mouvement islamique de Libération des Femmes

L\'Islam a rendu un grand service à la femme. Non seulement il a mis fin au contrôle absolu des pères sur leurs filles, mais il a accordé à la femme la liberté, l\'indépendance de pensée et d\'opinion et lui a donné une personnalité.

Il reconnaît officiellement ses droits naturels. Toutefois il y a des différences fondamentales entre les mesures prises par l\'Islam à cet égard et ce qui a été fait en Occident.

La première différence concerne la psychologie de l\'homme et de la femme. Sur ce point l\'Islam a, en effet, fait des merveilles. Nous en discuterons dans les chapitres suivants.

La seconde différence réside en ceci que l\'Islam, tout en rendant les femmes conscientes de leurs droits, et tout en leur assurant une personnalité, la liberté et l\'indépendance, ne les a pas incitées à la révolte ni à garder rancune envers les hommes.

Le mouvement islamique de libération de la femme était blanc. Il n\'était ni noir, ni rouge, ni bleu, ni violet. Il n\'a pas mis un terme au respect des filles pour leurs pères et des femmes pour leurs maris. Il n\'a pas renversé les bases de la vie familiale ni n\'a rendu les femmes soupçonnées à propos de leurs responsabilités vis-à-vis de leurs maris et enfants. Il n\'a pas laissé à un homme célibataire l\'occasion de profiter d\'une femme sans assumer ses responsabilités. Il n\'a pas arraché les femmes à leurs maris ni les filles à leurs parents pour les livrer aux magnats riches et aux fonctionnaires. Il n\'a rien fait de semblable à ce qui avait suscité tant de torrents de larmes, dénonçant le déchirement des familles en pièces. Là où la protection paternelle a disparu, là où personne ne sait quoi faire avec une perversion sans cesse rampante, avec une croissance incessante des cas d\'infanticide et d\'avortement, avec 40 % d\'enfants illégitimes et avec tant de nouveau-nés dont on ne connaît pas les pères et dont les mères ne veulent pas parce qu\'ils ne sont pas nés d\'un mariage légal. Les mères de tels enfants les livrent tout simplement à une organisation sociale quelconque sans jamais revenir pour s\'en enquérir.

Sans doute avons-nous besoin, dans notre pays, d\'un mouvement de libération de la femme, mais ce dont nous avons vraiment besoin, c\'est un mouvement islamique blanc, et non d\'un mouvement européen avec une teinte noire et sombre. Nous avons besoin d\'un mouvement qui reste à l\'abri des mains sales des obsédés sexuels parmi les jeunes. Nous avons besoin d\'un mouvement vraiment islamique de libération de la femme, mouvement issu des nobles enseignements islamiques, mouvement fondé sur l\'étude profonde et logique de la société musulmane.\ Extrait de l\'excellent ouvrage  LES DROITS DE LA FEMME EN ISLAM de Ayatollah Mortadhâ Motahhary, excellemment traduit et édité par Abbas Ahmad al-Bostani, lecture gratuite à laquelle nous vous convions chaleureusement, et qu\'Allah soit satisfait d\'eux et nous permette de suivre leurs traces.

 

Parole de Femme en ce jour:

L\'on voudrait réduire notre droit à une fête commerciale de la Femme un jour par an:
Alors, dites-vous que nous ne sommes pas à vendre, que notre jour c\'est à chaque instant lorsqu\'un enfant vient au monde par la Grâce du Tout-Puissant qui nous a accordé des Pouvoirs extraordinaires bénéficiant de Son secours! Et à chaque instant dans tout ce qu\'IL nous permet de plus beau et de plus grand, ne serait-ce que de verser une larme pour ceux que nous aimons comme pour l\'Humanité, et de nous souvenir que nous sommes des Hommes, et de Le glorifier, en priant pour tous Ses Elus comme pour les plus démunis!



Récents

Le plus commun

Cela pourra vous plaît aussi